Le Départ en retraite pour carrière longue

icon facebooke rougeicon linkedin rouge
Publication
Catégorie
Auteur

L’âge légal de départ en retraite est actuellement fixé à 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955 mais dans certains cas, il est possible d’envisager un départ anticipé.

En effet, environ 25 % des retraités, surtout chez les artisans et les commerçants, profitent du dispositif carrière longue. Nous vous résumons ci-dessous les principales règles à connaitre pour dompter ce dispositif.

Plusieurs situations vous permettent de demander une retraite anticipée : une carrière longue, un handicap et la pénibilité au travail.

Le dispositif carrière longue permet aux personnes qui ont commencé à travailler avant l’âge de 20 ans de partir en retraite avant l’âge légal (62 ans), sous certaines conditions.

Selon l’âge auquel l’assuré a commencé à travailler, il est possible de partir entre 57 ans et 60 ans. Il faudra par ailleurs pouvoir justifier d’un certain nombre de trimestres validés pour profiter de ce dispositif.

Nous allons dans la partie suivante nous concentrer sur les critères à retenir pour un départ à partir de 60 ans.

1/ Premier critère : le début d’activité

Pour savoir si vous êtes éligible au dispositif de départ anticipé pour carrière longue, la première chose à faire consiste à regarder votre début de carrière.

En effet, pour pouvoir être éligible à ce dispositif de départ dérogatoire il vous faudra avoir validé 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans. Si vous êtes né sur le dernier trimestre de l’année il ne vous sera demandé que 4 trimestres.

Nous vous conseillons de porter une attention très particulière au bon enregistrement de votre début de carrière et notamment vos emplois étudiants. La chasse aux trimestres est ouverte.

Si vous ne remplissez pas ce premier critère, vous ne pourrez pas bénéficier du dispositif carrière longue. Tout n’est pas perdu, vous pouvez peut-être vous pencher sur le sujet de la retraite progressive.

Vous remplissez ce premier critère ? Alors passons à l’étape suivante.

2/ Avoir une carrière « complète » à 60 ans

Le deuxième critère à valider consiste à pouvoir justifier des conditions d’une retraite à taux plein à 60 ans. En conséquence, devrez justifier à vos 60 ans du nombre de trimestres requis selon votre année de naissance pour pouvoir partir à taux plein.

Attention, ici tous les trimestres ne pourront pas être retenus. Pour savoir si vous remplissez ce second critère, vous pourrez retenir les trimestres acquis grâce :

- Au service national dans la limite de 4 trimestres ;

- Les périodes de chômage indemnisées dans la limite de 4 trimestres sur l’ensemble de la carrière ;

- Les périodes de maladie dans la limite de 4 trimestres sur l’ensemble de la carrière ;

- Les périodes pour lesquelles vous avez perçu une pension d’invalidité, jusqu’à 2 trimestres ;

- Les trimestres de majoration accordés à travers le compte professionnel de prévention.

- Les trimestres racheter dans le cadre de la loi Madelin ;

- L’ensemble des trimestres cotisés dans le cadre de votre activité professionnelle.

Notons que les majorations de durée d’assurance pour enfant ne sont jamais retenues.

Vous souhaitez vérifier votre éligibilité ? Vous pensez qu’il vous manque des trimestres sur votre début de carrière ? Vous êtes éligible à ce dispositif mais souhaitez poursuivre votre activité professionnelle ? …

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions.

IL EST TEMPS DE NE PLUS SUBIR SA RETRAITE MAIS D’EN être acteur

La vôtre s’écrit dès aujourd’hui, avec Qualiretraite.

Merci, vous allez être rappelé très prochainement
Merci de vérifier votre saisie