Comment calculer ma retraite ?

icon facebooke rougeicon linkedin rouge
Publication
Catégorie
Auteur

Notre système de retraite est l’un des plus complexe au monde … mais c’est aussi l’un des plus généreux. Il est donc indispensable de bien le maitriser pour pouvoir optimiser ses droits. Pour calculer la retraite, il faut tout d’abord identifier tous les régimes auxquels vous avez cotisé au cours de votre carrière professionnelle. Avant de découvrir comment calculer votre retraite, nous vous avons synthétisé les différents régimes.

I- Les régimes de base

Première étape pour calculer sa retraite : identifier les régimes de base auxquels vous avez cotisé. En effet, durant votre carrière vous avez peut-être connu différents statuts et donc cotisé dans différents régimes.

1- Les régimes alignés

Il existe 3 régimes de retraite (sur 42) qui ont un fonctionnement aligné. On parle de régimes alignés car ces régimes ont choisi les mêmes règles de calcul des droits à la retraite que le régime général des salariés.

Les régimes de retraite alignés concernent donc les salariés du privé (CNAV ou CARSAT), les salariés agricoles (MSA) et les travailleurs indépendants artisans, commerçants (SSI).

Vous avez peut-être entendu parlé de l’assurance retraite ? Il s’agit du gestionnaire du régime de base obligatoire pour les salariés du privé et depuis 2018 des indépendants artisans et commerçants. Il ne s’agit donc pas en soit d’une caisse de retraite.

2- Les régimes non alignés

Tous les autres régimes sont donc des régimes non alignés. Ils ont donc leurs propres modes de calcul des droits retraite. Parmi eux ont retrouve notamment, la MSA Non salarié agricole, la CNAVPL pour l’ensemble des professions libérales (sauf les avocats qui cotisent à la CNBF) et les régimes fonctionnaires.

II- Les régimes de retraite complémentaires

Nous avons vu que certains régimes de base avaient un fonctionnement alignés depuis 1973. La situation est très différentes en ce qui concerne les régimes complémentaires puisque là il y a autant de régimes que de statuts ou profession. On retrouvera par exemple :

  • L’Agirc-Arrco fusionnés depuis le 1er janvier 2019 pour les salariés cadres et non cadres
  • L’IRCANTEC (Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non titulaires de l’Etat et des Collectivités publiques)
  • La Retraite additionnelle de la Fonction publique ou RAFP
  • La CAVEC pour les experts comptables
  • La CAVAMAC pour les agents d’assurances
  • La CARPIMKO pour les auxiliaires médicaux
  • La CIPAV pour certaines professions libérales non réglementées
  • La CAVP pour pharmaciens
  • Le RCI pour les artisans et commerçants

Il est donc très probable que vous avez cotisé à plusieurs régimes de retraite complémentaire tout au long de votre carrière. Chaque régime a son propre mode de fonctionnement. En général, les cotisations sont converties en points. Vous retrouvez donc un capital de point pour chacun des régimes auxquels vous avez cotisé.

III- Quelles sont les étapes essentielles pour bien calculer votre pension de retraite

Maintenant que vous avez identifiez les différents régimes auxquels vous avez cotisé, vous allez pourvoir commencer l’estimation de vos pensions (vos pensions puisque vous aurez autant de pensions que de régime auxquels vous avez cotisé). Pour bien vous projeter et afin que le calcul de votre retraite ne soit pas erroné, nous vous recommandons de ne pas attendre le dernier moment pour en faire l’estimation. Nous vous recommandons également de réfléchir à plusieurs simulations en projetant différents scénarios de fin de carrière.

Voici quelques recommandations pour connaitre le montant de votre retraite :

  • 1 : Récupérer votre relevé de carrière. Celui-ci est téléchargeable directement sur le site de l’assurance retraite ou le GIP info retraite. Vous retrouverez dans ce document l’ensemble des caisses de retraites dans lesquelles vous avez été affilié ainsi que les droits (revenus, points, trimestres) enregistrés. Normalement tout doit y apparaitre depuis votre premier job étudiant jusqu’à ce jour.

  • 2 : Analysez minutieusement le contenu de votre carrière. N’oubliez pas que vous êtes responsable du contrôle de votre relevé de carrière. Il vous appartient donc de contrôler l’ensemble des paramètres qui serviront au calcul de votre retraite (nombre de trimestres, nombres de points, complétude du déroulé de carrière…). Soyez vigilant 84% des relevés que nous avons analysé l’année dernière comportait des anomalies. Nous vous conseillons d’avoir un regard très attentif sur les périodes particulières : il s’agit entre autres des périodes de formation, de service militaire, des périodes sans activités, des périodes de chômage, de maternité, de maladie, etc

  • 3 : Projetez le nombre de trimestres que vous aurez acquis à vos 62 ans et comparer ce nombre de trimestre avec le nombre de trimestre requis pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein selon votre année de naissance.
Tableau départ à la retraite

Attention : les trimestres de majoration pour enfant sont rarement reportés sur votre relevé, pensez à les ajouter.

Vous avez trop de trimestres : peut être êtes vous éligibles à un départ anticipé pour carrière longue ? Il vous manque des trimestres ? Nous vous conseillons alors de projeter la date à laquelle vous pourriez obtenir le taux plein, d’étudier l’opportunité de racheter des trimestres. Rappelez-vous que le taux plein n’est pas forcément le graal, dans certaines situations liquider avec une décote est parfois plus favorable.

  • 4 : Projeter votre fin de carrière. Le calcul de votre retraite va tenir compte des droits acquis et donc présents sur votre relevé de carrière mais également des droits restants à acquérir. Comme votre carrière n’est pas encore achevée, vous devez envisager différents scénarios de fin de carrière. Pour ce faire, vous devez considérer les points suivants : date de départ envisagée et quel statut aurez-vous dans les années futures.
  • 5 : Passons au calcul. Comme nous l’avons vu vous aurez autant de pension de retraite que de régimes auxquels vous avez cotisés. Il va donc falloir calculer régimes par régimes les droits que vous avez acquis. En fonction de chaque caisse, plusieurs paramètres vont vous servir.

    Par exemple, pour les régimes fonctionnant en point vous aurez besoin du nombre de points acquis à votre âge de départ en retraite, de la valeur du point mais aussi du taux de liquidation (dépendant souvent du nombre de trimestres validés sur l’ensemble de votre carrière). Pour le régime de base aligné, vous aurez besoin du revenu annuel moyen de vos 25 meilleures années, du taux de liquidation et du nombre de trimestres validés dans les régimes alignés … beaucoup de paramètres que vous ne maitrisez pas toujours.

Heureusement, les autorités publics ont ont créé des outils qui vous permettent de calculer simplement votre pension de retraite. Cette calculette est accessible directement sur le site du GIP INFO retraite via votre espace personnel. Vous trouverez parmi les différents outils une calculette vous permettant de simuler différents scénario et un outils vous aidant à détecter quelques anomalies dans l’enregistrement de votre carrière.

On résume :

Oui vous aurez une pension de retraite. Mais pour pouvoir prétendre à une pension de retraite optimisée il faut :

  • 1 : Vous en occupez activement et ne pas attendre que les caisses de retraites le face pour vous
  • 2 : Récupérer régulièrement son relevé de carrière
  • 3 : Contrôler minutieusement l’enregistrement de sa carrière passée afin d’éviter les erreurs d’enregistrement
  • 4 : Projeter sa fin de carrière : quelle date choisir ? Quels scénarios de fin de carrière ?
  • 5 : Rechercher dans la législation tous les dispositifs permettant d’optimiser ses conditions de départs en retraite (cumul, rachat, retraite progressive, surcote, décote, …)

On ne part à la retraite qu’une seule fois dans sa vie et notre législation est très riche et complexe, aussi, l’accompagnement d’une équipe d’expert qualifié vous permet de ne rien oublier. Vous bénéficiez d’une assistance avisée pour la reconstitution de votre carrière et pour la recherche de tous les scénarios possibles pour la fin de votre carrière. Grâce à un calcul minutieux de votre retraite et la prise en compte de tous vos droits, vous sécurisez 25 années de revenus futurs.

Contactez-nous pour obtenir des informations supplémentaires sur nos services.

Le petit plus : de plus en plus d’acteurs propose de réaliser votre bilan retraite. Avant de vous lancer nous vous conseillons d’étudier précisément le contenu de l’offre. En effet si la prestation consiste simplement à calculer votre retraite à différentes dates, n’oubliez pas que ce service est fourni gratuitement par les caisses de retraites.

IL EST TEMPS DE NE PLUS SUBIR SA RETRAITE MAIS D’EN être acteur

La vôtre s’écrit dès aujourd’hui, avec Qualiretraite.

Merci, vous allez être rappelé très prochainement
Merci de vérifier votre saisie